Contexte

Les programmes de financement de l’agriculture doivent être définis sur la base d’une bonne compréhension des contraintes des acteurs des chaines de valeur agricoles d’une part et de celles des intermédiaires financiers de différents niveaux susceptibles de les financer d’autre part. Ils doivent également tenir compte du contexte dans lequel s’insère le programme, sur les plans des intervenants politiques, des acteurs des marchés, du contexte réglementaire, de l’impact du contexte socio-culturel sur la structuration de la demande.

La formulation de programme s’attache à définir des schémas innovants permettant de diminuer durablement les contraintes identifiées

De tels schémas peuvent par exemple intégrer :

  • la mise en place de mécanismes de sécurisation (contract farming, assurances, fonds de garantie, etc.)
  • le renforcement des capacités et ressources des institutions financières développement de produits spécifiques, méthodologies, formation, refinancement, etc.)
  • l’appui et l'accompagnement des acteurs des chaines de valeurs

Notre approche

HORUS a 20 ans d’expérience dans la formulation, l’évaluation et la mise en œuvre de programmes d’appui au financement rural dans des contextes géographiques variés (Afrique subsaharienne et Afrique du Nord, Asie, Europe de l’Est). HORUS peut intervenir pour tout ou partie du processus de formulation de programme, sur l’ensemble du secteur agricole ou sur des filières ou types d’acteurs spécifiques.

Les missions de formulation s’inscrivent dans le processus de préparation d’un projet, préalablement à l’évaluation par le bailleur de fonds. Elles ont vocation à aider celui-ci à analyser le contexte d’intervention, décrire les composantes du projet, analyser son insertion institutionnelle, etc.

L’approche d’HORUS se décline en trois phases : analyse du marché et identification des besoins non couverts, analyse du contexte et définition du programme. L’analyse du marché a pour objectif de qualifier le gap entre demande solvable de crédit et offre de financement, du secteur financier et des autres acteurs. Du côté de la demande, les caractéristiques des besoins des différents maillons des filières agricoles sont analysées en termes de volume, terme, saisonnalité et possibilités de sécurisation. L’étude de l’offre porte à la fois sur l’offre existante et sur les institutions financières susceptibles de répondre aux besoins identifiés.

Démarche de formulation d’un programme d’appui au financement de l’agriculture

 

Notre expérience

Etude de préfaisabilité du projet d’appui pour l’accès aux services financiers des petites entreprises agricoles et/ou rurales et des petits exploitants agricoles en Zambie (AFD, ZNFU, 2015).

Etudes de préfaisabilité puis de faisabilité sur le potentiel du warrantage au Burkina Faso (KfW, 2015).

Etude de préfaisabilité d’un projet de financement de la coopération allemande pour le secteur financier rural au Bénin (KfW, 2015).

Développement d’un mécanisme de crédit dédié aux activités commerciales des organisations de producteurs de riz au Cambodge (SNEC, AFD, 2014-2016 (en cours)).

Retour à Etudes et Conseil